Lycée

Collège : le choix et l’importance des activités extra-scolaires

activités extra-scolaires - image

Comme son nom l’indique, une activité extra-scolaire est une passion, un loisir auquel on s’adonne en dehors des heures d’école, de collège ou de lycée. Il peut s’agir de la danse, de la guitare, du violon ou du théâtre. Tandis que beaucoup consacrent du temps à cette pratique, d’autres ne voient pas son importance. Mais qu’apportent réellement les activités extra-scolaires ? Voici quelques bienfaits de cette discipline.

Profiter d’un moment ludique

Tout le monde a besoin d’un bon petit moment de détente. Après tout, la vie est aussi faite de cela. Il n’est pas question de consacrer tout son temps aux études. Les activités extra-scolaires sont une belle occasion de se détendre. C’est durant ces instants que l’élève évacue le stress quotidien et la pression scolaire. Il est loin de l’anxiété due aux études. En outre, dans cette discipline, il est libre, on ne lui impose rien. Il n’a pas peur d’échouer. Il la pratique par plaisir. À noter que la pression scolaire est parfois source de dépression pour le collégien. Les étudiants qui privilégient les activités extra-scolaires sont moins susceptibles d’être atteints par cette pathologie.

Se dépenser

Football, basketball, rugby, tennis et gymnastique sont des activités extra-scolaires permettant à l’étudiant de se dépenser et à la fois de garder la forme. D’après une étude, les élèves sportifs obtiennent en général de meilleurs résultats, comparés à ceux qui ne s’y adonnent pas. Comme ça peut aussi aider à repartir du bon pied après un redoublement. Cela est aussi une façon de prévenir de nombreuses maladies.

C’est un élément fondamental pour une vie saine. Par ailleurs, ces disciplines apprennent le jeune à respecter autrui, à rester calme, à se concentrer et à se socialiser, sans compter qu’elles augmentent considérablement l’estime de soi et aident à se faire de nouveaux amis.

Développer l’imagination du jeune

Les activités manuelles et artistiques sont celles qui font le plus appel à la capacité d’imagination et de créativité de l’étudiant. Inventer une mélodie avec un piano nécessite par exemple cette compétence. Il en est de même pour le dessin où on laisse libre cours à son imagination. On doit dire que cette pratique est un atout pour la réussite.

Découvrir les talents cachés du jeune

Certains étudiants ne savaient pas qu’ils avaient des dons cachés jusqu’au jour où ils se sont lancés dans une activité extra-scolaire. En pratiquant une discipline donnée, ils se rendent compte à quel point ils peuvent exceller dans le violon ou le piano, par exemple. Et qui le sait, peut-être même que plus tard, les dons de ce genre ouvriront aux élèves des portes vers l’univers de l’emploi.

Quels sont les différents types d’activités extra-scolaires ?

Il existe de nombreux types d’activités extra-scolaires auxquels le collégien peut s’adonner. De prime abord, on distingue l’activité sportive. Il s’agit d’un loisir qui requiert des efforts physiques. Parmi les disciplines les plus prisées, on cite le baseball, le golf, le volley-ball, le tennis de table et le cricket. Les activités musicales sont de même appréciées par beaucoup.

les différents types d’activités extra-scolaires - image

En tête de liste figurent la guitare et le piano. La plupart des étudiants se ruent vers ceux-ci. Qu’en est-il des activités culturelles ? Les idées n’en manquent pas. Le théâtre, la cinématographie et le chant sont des options qui font le bonheur de nombreux collégiens.Les activités manuelles et artistiques sont aussi un autre type d’activité extra-scolaire. Celles-ci sont largement pratiquées.

La peinture, la cuisine et la conversation en langue étrangère ravissent la plupart des collégiens. Le rythme auquel l’étudiant pratique une activité donnée dépendra principalement de lui. Dans l’idéal, on consacre son temps à ce divertissement deux fois par semaine. Et plus de deux activités pourraient entraîner un épuisement chez le jeune. Mais devant cette panoplie d’activités extra-scolaires, quelle pratique privilégier ?

Différents critères de choix à prendre en considération

Les premiers éléments à considérer sont le goût et les envies de l’étudiant. Si ce dernier n’a jamais eu comme spécialité le football, alors pourquoi s’imposer de le faire ? S’il s’est passionné depuis toujours pour la musique, il lui est suggéré d’opter pour des activités musicales ou culturelles. En aucun cas, les parents et les enseignants du collège ne devront intervenir dans son choix, car, comme il a été mentionné plus haut, une activité extra-scolaire reste avant toute chose un loisir.

Différents critères de choix à prendre en considération - image

La personnalité de l’étudiant est un autre précieux indice dans le choix d’une discipline qui lui est appropriée. Est-il très réservé ou trop timide ? Dans ce cas, il est encouragé de se tourner vers les loisirs comme le théâtre. En faisant ce choix, il réussira probablement à s’affranchir de ce comportement.Enfin, on n’oublie pas le budget. Il faut savoir que certaines activités demandent beaucoup plus d’investissement que d’autres. L’achat d’équipements dédiés à la discipline peut parfois s’avérer nécessaire. Bien évidemment, avant cela, il est quand même crucial de s’informer sur les activités extra scolaires disponibles dans la région où réside l’étudiant.

On peut aisément se renseigner sur les divertissements accessibles dans son quartier en se rendant auprès de clubs municipaux, des associations culturelles et des centres de loisirs divers. Si cela est possible, on prend d’abord le temps de tester l’activité si elle va réellement nous plaire. On s’inscrit dès que l’on sent que la discipline est faite pour soi. Si l’on est touché par une maladie particulière, il est recommandé de consulter un médecin pour lui demander son avis sur l’activité extra-scolaire sportive adaptée à l’étudiant.

Quelques recommandations

Il est important de noter que les activités extra-scolaires ne doivent nullement pas nuire au bon déroulement des études du jeune. En aucun cas, celles-ci ne doivent être pratiquées pendant les heures de cours. Il est même suggéré de faire ces loisirs en fin de semaine. En pratiquer après les cours n’est pas très recommandé.

Il ne faut pas non plus que les heures consacrées au sport génèrent une grande fatigue chez l’élève, de telle sorte qu’il ne parvienne plus à se concentrer sur ses études. Effectivement, la surcharge de loisirs est un phénomène très courant. Il faut aussi garder à l’esprit que si l’on se donne trop à ses activités, on risque de générer des conflits familiaux.