Prépa

Comment réussir sa PACES ?

PACES : comment la réussir - image

PACES ou Première Année Commune Aux Etudes de Santé est la porte d’accès vers les écoles de santé. Ceux qui veulent devenir médecin, chirurgien ou encore sage-femme doivent absolument y passer. Ils devront ensuite affronter des concours pour accéder à leur rêve.

Principe

Il faut savoir que chaque année, plus de 50 000 étudiants s’inscrivent en PACES, un nombre qui ne baisse pas. Cette statistique reflète déjà l’importante concurrence que les nouveaux venus auront à affronter. Mais qu’est-ce qui s’y passe vraiment ? Tout a commencé en 2010 alors qu’une nouvelle loi restructure la manière d’accéder aux spécialités de la santé. En effet, la PACES constitue le point de départ des cursus de sage-femme, d’odontologie, de médecine et de pharmacie, et dans certaines facultés, de masso-kinésithérapie. Au bout de celle-ci, il y aura bien évidemment les concours. Voilà comment se déroule cette première année.

  • Numerus Clausus : Par définition, c’est l’une des nombreuses méthodes utilisées pour limiter le nombre d’étudiants qui peuvent étudier dans une faculté. La PACES est donc un moyen de limiter le nombre d’étudiants qui accéderont en 2ème année. Il sera vraiment dur d’en sortir si un travail intense et méthodique n’est pas fait. Encore selon les statistiques, seulement 20% des élèves réussissent en PACES à passer au niveau supérieur, un chiffre relativement bas. Il est important que les postulants connaissent ces informations. Il ne s’agit pas de les décourager, mais de les informer sur les réalités. La dernière fois qu’une étude a été faite, la répartition en nombre d’étudiants qui réussissent par spécialité était comme suit : 7 500 en médecine, un peu plus de 1 200 en dentaire, 1 017 en maïeutique et 3 095 en pharmacie.
  • Classement dans chacune des spécialités : Il y a 4 spécialités qui sont : médecine, maïeutique, dentaire et pharmacie. Au cours du premier semestre, tous les étudiants sont sur le même pied d’égalité concernant les épreuves qu’ils doivent passer. Cependant, il est possible que dès le premier semestre, chacune des quatre spécialités ait différents coefficients. Cela dépend de la faculté. Mais à l’issue de ce premier semestre, un classement est ainsi établi afin d’orienter les étudiants. L’objectif est qu’ils sachent à peu près dans quoi ils sont bons et quel concours il est donc préférable de choisir, un choix qui se fait au deuxième semestre. Chaque spécialité fait l’objet d’une Unité d’Enseignement spécifique au second semestre, et d’une épreuve spécifique au concours de fin d’année.
  • Travail intensif nécessaire : La PACES est une sélection, c’est évident. Et si seulement 20% des étudiants réussissent à s’en sortir, c’est parce qu’ils ont su se démarquer. Cela va de soi que le rythme n’est plus le même que celui du lycée. Pour espérer pouvoir aller plus loin, il est crucial d’étudier, d’étudier et encore étudier. Les examens sont essentiellement des QCM, alors autant apprendre toutes les leçons par cœur. Les étudiants sont aussi incités à faire beaucoup de recherches et de travails personnels et de passer tout leur temps en cours et à la bibliothèque.

conseils pour réussir sa PACES - image

Conseils pour réussir sa PACES

  • Se mettre dans le bain avant même le début des cours : Quoi de mieux que d’affronter la PACES en étant préparé ? Les vacances sont longues, les étudiants peuvent profiter de ce temps pour s’informer sur le programme et même le réviser à l’avance. Il est même faisable de faire des classes préparatoires ou des tutorats pour se mettre dans les meilleures conditions.
  • Être motivé : La paresse et le découragement sont les ennemis de la réussite. Garder la même motivation toute l’année sera un atout de taille, surtout que ce ne sera vraiment pas facile. L’objectif est de réussir les concours, et pourquoi pas dès le premier coup (même s’il est possible de redoubler). Alors, autant se mettre dans un bon état d’esprit et ne pas prendre cette année comme une torture, mais plutôt comme un combat pour réaliser ses rêves de carrière. Avoir une détermination sans faille apporte toujours des résultats positifs.
  • Adopter une bonne méthode de travail : C’est un conseil récurent lorsqu’il s’agit d’affronter une classe d’examen. Il faut que les nouveaux arrivants gardent en tête que la PACES est complètement différente du lycée. Il y a deux semestres, donc deux dates importantes. Pour éviter de se planter, il faut organiser son emploi du temps et optimiser le temps disponible. Attention, il ne s’agit pas de se tuer, il faut aussi faire des pauses. L’essentiel c’est d’être en bonne condition pendant les examens.
  • Prendre des notes : Il faut savoir qu’en PACES, les heures de cours ne sont pas si importantes. Par contre, il est nécessaire de toujours y assister, et surtout de prendre des notes. Chacun a ses méthodes de prise de notes. Certains enregistrent les cours par dictaphone, d’autres tapent sur leur ordinateur pendant que d’autres écrivent. Le plus important c’est de recueillir le maximum d’informations utiles et de les mémoriser ensuite.
  • Ne pas travailler seul tout le temps : En PACES, il est aussi conseillé de former des groupes d’études avec d’autres étudiants. Il faut passer outre les barrières et aller vers les gens pour travailler ensemble. En groupe, les étudiants ont la possibilité de poser des questions aux autres sur des points qu’ils ne comprennent pas, par exemple. Ils peuvent également confronter leurs résultats et savoir à quel niveau ils ont intérêt à plus travail.

En bref, les informations citées ci-dessus doivent permettre aux futurs étudiants en PACES de savoir ce qui leur attend. Il s’agit de l’une des classes les plus difficiles à aborder, et cela est dû au filtrage qui ne laisse passer que 20% des inscrits pour la deuxième année. Il n’y a pas de miracle, mais il y a quand même de bonnes méthodes pour optimiser ses compétences.