Etudiants

Conseils pratiques pour allier études et travail

études et travail - image

Aujourd’hui, les frais de scolarité se révèlent plus ou moins élevés. Par voie de conséquence, de nombreux étudiants se voient dans l’obligation de recourir à un job étudiant pour pouvoir poursuivre leurs études et gagner leur vie. Il faut savoir cependant que la combinaison des études et du travail  n’est pas toujours évidente. Effectivement, les jobs sont susceptibles de perturber les études. Pour ne pas en arriver là, cet article avance quelques meilleurs conseils !

Privilégier un job en rapport avec ses études

etude et job - image

Avec certains cursus universitaires, les étudiants ont accès à des jobs intégrés aux études. Il s’agit des activités rémunérées comme la garde de nuit à l’hôpital pour ceux qui étudient la médecine humaine ou les stages en entreprise pour ceux dans les écoles d’ingénieurs. Ce ne sont cependant pas tous les étudiants de n’importe quelle filière qui peuvent accéder à ce type de petit boulot.

Aussi, lorsque son cursus ne prévoit pas cette possibilité, il est de mise de trouver un travail qui soit en rapport avec ses études. De la sorte, on pourra toujours garder la connexion avec ces dernières tout en travaillant. Dans le même ordre d’idée, travailler en tant que tuteur en ligne peut être très intéressant pour les étudiants déjà bien avancés.

Éviter de sélectionner un travail trop épuisant mentalement et physiquement

Certains travaux peuvent être physiquement et mentalement épuisants. Ces jobs ne sont pas faits pour les étudiants. Pour cause : cela risque de nuire à leurs études. En effet, après un travail fatigant, les apprenants ne pourront que dormir en classe. Au fur et à mesure, ils pourront avoir de la difficulté à se concentrer sur les cours. Par la suite, les résultats baisseront à coup sûr. Il est donc essentiel de savoir dire non à ce genre de travail et chercher un autre qui est mieux. D’ailleurs, les offres ne manquent pas en général.

Faire attention au volume horaire du travail et au temps de transport

Lorsqu’on marie travail et études, il est de la plus haute importance de faire bien attention au volume horaire du travail. Bien qu’on ait besoin d’argent, il faut faire en sorte que les temps du travail soient les plus courts autant que possible. Aussi, il convient de bien consulter le planning de ses études avant d’accepter n’importe quelle offre. Dans tous les cas, le volume horaire du travail ne doit pas dépasser 15 heures par semaine. En outre, il est crucial d’éviter tous les facteurs de perte de temps. À ce propos, il faut faire en sorte que le temps de transport soit le plus court possible. Autrement dit, les étudiants concernés ont tout intérêt à privilégier un job étudiant près de leur domicile ou encore de leur école.

Non au travail de nuit

travail de nuit - image

Travailler la nuit et étudier durant la journée est loin d’être une bonne idée pour trouver de l’argent afin de subvenir à ses besoins durant ses études. En effet, le sommeil joue un rôle capital dans la réussite de ces dernières.Le manque de sommeil peut de même engendrer de nombreuses conséquences négatives sur le plan physique et mental.

Ainsi, à force de vouloir gagner de l’argent supplémentaire, on perd finalement toute une fortune à réparer les effets négatifs de ce manque. Il vaut alors la peine de préférer le travail du jour au travail de nuit et de mieux profiter de ses sommeils pour être bien efficace en cours.

Savoir gérer son temps

Allier études et travail nécessite de savoir bien gérer son temps. Une bonne organisation est la condition sine qua non de la réussite. Aussi, il s’avère judicieux de prévenir son futur employeur de sa situation avant de signer le contrat. D’ailleurs, les étudiants dans cette position doivent avoir un emploi du temps réaliste pour réviser leurs leçons. Ensuite, durant les heures d’études, il est recommandé de mettre de côté toute distraction. Dans ce cas, il faut couper la connexion avec les réseaux sociaux. De même, il faut éviter de penser à son boulot pendant qu’on est en cours, et inversement. Effectivement, il est crucial de bien se concentrer sur tout ce qu’on fait.

Les études avant tout

 

Les études doivent toujours être la priorité pour les étudiants qui occupent déjà un petit boulot. En fait, les tentations de se laisser emporter par les heures supplémentaires pour gagner encore plus peuvent parfois être importantes.

De la sorte, de nombreux étudiants ont tendance à sacrifier leurs cours pour l’argent. Pourtant, en rater un seul peut avoir des conséquences considérables pour la suite. Aussi, il faut fixer une limite à ne pas franchir dès le début. Bref, les études avant tout !

Astuces pratiques pour mieux gérer le stress

Le fait d’allier études et travail occasionne inévitablement du stress pour les étudiants. Il est alors important de le gérer pour ne pas porter atteinte à ses études, ou pire, sa vie entière. Tout est question de bonne organisation et de bon planning. Tout d’abord, il est nécessaire de prendre des pauses régulières. Sortir en plein air afin de mieux profiter de ce que la nature a à offrir est également intéressant. De plus, le sommeil n’est pas à prendre à la légère. En outre, il est judicieux de rester physiquement actif en marchant plusieurs minutes par jour, en nageant, en faisant du vélo, etc. Enfin, et non pas des moindres, les étudiants se doivent de manger assez sainement.

Concilier études et travail est plus une aubaine qu’un problème

Mis à part l’argent qu’on gagne, travailler et étudier en parallèle présente d’innombrables avantages pour les étudiants. De prime abord, exercer un travail en rapport avec ses études permet tout à fait de se faire une idée de son activité professionnelle à l’avenir. De plus, cela aide beaucoup à mieux appréhender les cours. Également, en découvrant l’univers de l’entreprise, le monde professionnel ne sera plus un secret pour les étudiants. Encore mieux, ces derniers gagnent en compétences et en connaissances. Pour tout le reste, ils développent mieux leur sens des responsabilités ainsi que leur autonomie financière.