Bac

Coup de projecteur sur le baccalauréat professionnel

baccalauréat professionnel - image

À l’époque actuelle, de plus en plus d’élèves s’orientent vers le baccalauréat professionnel. Pour nombreux d’entre eux, le motif est de pouvoir s’intégrer rapidement dans la vie active après l’obtention du diplôme. Mais il existe également plusieurs cursus qui s’adaptent bien aux titulaires d’un bac pro. En savoir un peu plus en détail dans cette rubrique !

Baccalauréat professionnel : quèsaco ?

Tout comme le laisse supposer son nom, le baccalauréat professionnel, communément appelé bac pro, est un diplôme national axé sur les études professionnelles. D’une manière générale, un tel diplôme s’obtient en trois années de formation après la classe de 3ème, ou en deux années après un BEP ou un CAP. Il s’agit concrètement d’une formation alliant cours théoriques et enseignement professionnel. À la différence d’un baccalauréat général, le bac pro prépare les élèves dans un domaine particulier. Néanmoins, ils prennent des cours de l’enseignement général, entre autres, le français, les langues vivantes, l’histoire-géographie, l’éducation civique, l’éducation physique et sportive, les mathématiques, etc.

Les élèves aborderont en outre des cours axés sur la maîtrise des techniques professionnelles selon leur spécialité. L’enseignement professionnel dépend alors de la mention du baccalauréat professionnel. Aussi, les pratiques professionnelles pouvant être rencontrées dans le cursus sont, entre autres, l’hôtellerie, la restauration, les arts appliqués, l’éducation artistique, le transport, l’avionique, la maintenance nautique ou encore la mercatique. Il peut y avoir également des matières générales comme l’économie, le droit, la gestion administrative, la gestion commerciale, la prévention santé environnement, la négociation, la relation client, etc. À noter qu’en baccalauréat professionnel, la spécialisation est entamée dès la classe de seconde.

Où préparer son bac pro ?

De nombreuses solutions s’offrent aux élèves ou particuliers qui choisissent de passer le bac pro. D’abord, ce diplôme peut se préparer par voie scolaire au niveau d’un lycée professionnel ou bien au niveau des établissements privés. Il est également faisable d’accéder à ce diplôme à l’aide d’une formation en apprentissage.

Les élèves alterneront alors entre formation et apprentissage auprès d’un patron. L’avantage de ce type de formation est que dans la plupart des cas, les diplômés sont immédiatement engagés dans leur entreprise d’accueil à l’issue de leur formation. En outre, il existe la formation à distance, c’est-à-dire par le biais de la correspondance, permettant de suivre des cours du bac pro. Pour tout le reste, il y a une formation continue réservée aux adultes pour permettre aux salariés d’obtenir un bac pro.

Quid du programme du bac pro ?

bac pro - image

Il convient de noter avant tout que le baccalauréat professionnel propose à l’heure actuelle près de 100 spécialités. Mais, quelle que soit la spécialité sélectionnée, tous les élèves préparant ce type de bac passeront au préalable par un tronc commun de cours.L’enseignement professionnel et celui général sont dans ce cas liés à la spécialité choisie.Il y a aussi les stages d’une durée de 22 semaines visant à former les élèves au métier de leur choix. Ces périodes de stage se répartissent sur trois ans.

Focus sur l’examen du bac pro

L’examen du baccalauréat professionnel se compose de 7 épreuves obligatoires. En fonction de la catégorie des élèves et celle de l’établissement, l’examen peut se faire sous forme globale ou progressive. Dans le premier cas, les candidats passent l’ensemble des épreuves pendant une même session. C’est obligatoire pour les apprentis et les scolaires. Dans le cas d’un examen sous forme progressive, les candidats sont libres de choisir les épreuves à passer à chaque session. C’est un choix possible pour ceux qui ont suivi une formation à distance et aussi pour les candidats de la formation professionnelle. À titre indicatif, les élèves se doivent d’obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20 pour réussir le baccalauréat.

Quels sont les métiers accessibles après un bac pro ?

Se donner à fond pour la dernière ligne droite

L’insertion professionnelle est facilitée après obtention du baccalauréat professionnel. D’ailleurs, les diplômés peuvent accéder à différents types de métiers en fonction de leur spécialité. En clair, ils peuvent profiter d’une multitude d’offres dans plusieurs domaines tels que la communication, l’hôtellerie, le commerce, la gestion, les métiers du spectacle, l’agriculture et l’espace vert, l’artisanat, le bâtiment, le travail du bois, l’électronique et l’électrotechnique. Entre autres, tout diplômé en bac pro peut devenir gestionnaire commercial, électromécanicien, assistant manager ou technicien de maintenance. Il pourra également exercer d’autres professions comme celle d’un employé de commerce, d’un responsable de rayon, d’un ouvrier de BTP ou encore d’un chauffeur routier.

Où poursuivre ses études après un bac pro ?

Si l’objet principal du bac pro est l’insertion rapide à la vie active, il est tout à fait possible pour les diplômés de poursuivre leurs études. La suite de parcours la plus évidente est le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) comme le BTS assistant de gestion PMI, PME, le MUC (management des unités commerciales) ou le BTS tourisme. Mais le diplôme des métiers d’art, le DUT (diplôme universitaire et technologique) et le brevet professionnel ou BP sont également des poursuites d’études possibles. De même, les diplômés ont la possibilité d’entrer dans une grande école ou bien à l’université. Ils pourront de même passer un concours afin d’accéder à des métiers de la fonction publique.

Pourquoi choisir le bac pro : les bonnes raisons

Les bonnes raisons de choisir le bac pro ne manquent pas. De prime abord, la formation permet aux candidats d’accéder facilement à la vie active après l’obtention du diplôme. Effectivement, les élèves et les apprentis acquièrent le long du cursus une réelle expérience du terrain. De plus, avec les stages en entreprise, ils bénéficient d’une connaissance de la réalité professionnelle. Par la même occasion, ils gagnent mieux en maturité professionnelle. En outre, il est bon de savoir qu’en optant pour le bac pro en apprentissage, les élèves sont rémunérés. Ils perçoivent un salaire minimum équivalent à 65 % du SMIC au cours de la première année, 80 % en deuxième année et 85 % en terminale. Il s’agit ainsi d’une bonne alternative pour ceux qui ont de la difficulté à financer leurs études. Mais le bac pro ouvre de nombreuses portes à ceux qui choisissent de poursuivre leurs études.