Bac

Focus sur le baccalauréat international

baccalauréat international - image

Diplôme d’État international quelque peu connu des lycéens, l’IB se démocratise toutefois progressivement en Europe, notamment en France. Chaque année, de plus en plus de candidats souhaitent relever ce challenge. Ce programme scolaire leur permet de rejoindre un cursus de l’enseignement supérieur sans difficulté tout en développant leur créativité et leur personnalité. Hors du commun et de haut niveau, le baccalauréat international est d’autant plus accessible dans de nombreux pays du monde. On fait le point sur cette fondation éducative peu à peu plébiscitée.

Que faut-il savoir sur le baccalauréat international ?

Il s’agit d’un système éducatif à but non lucratif qui date de l’année 1968. Ce programme, qui a ainsi marqué son cinquantième anniversaire en 2018, a été conçu à l’initiative d’un groupe de professeurs aspirant à l’évolution de l’éducation vers une dimension mondiale. Son objectif principal étant de créer, à travers l’enseignement, un univers ouvert d’esprit. Le baccalauréat international est aussi une source d’initiation au respect interculturel. Autrement dit, il amène les candidats à raisonner sur leur technique d’apprentissage en vue d’adopter une manière leur correspondant parfaitement et leur permettant de réussir au baccalauréat.

À qui s’adresse le concept de l’IB ?

Étant donné qu’il s’appuie sur 4 programmes couvrant la totalité du cursus scolaire, notamment la maternelle, la primaire, le secondaire et le lycée, ce système éducatif est destiné aux élèves dès l’âge de 3 ans jusqu’à 19 ans.

Quid du « Programme du diplôme » ?

international baccalaureate - image

Quant au « Programme du Diplôme », il permet aux aspirants des écoles internationales à partir de 16 à 19 ans de relever le challenge, autrement dit, de préparer et d’obtenir ce type de baccalauréat international reconnu partout dans le monde. Réservé à ces derniers, ce diplôme fait partie des plus anciens et des plus réputés. Son cursus s’étend par ailleurs sur deux années.

Dans ce sens, les candidats ont la possibilité de le passer en trois langues (espagnol, anglais, français) et de choisir parmi les modules optionnels. Ce type de baccalauréat international est articulé autour de six groupes thématiques : les langues et littérature, les sciences (humaines, expérimentales…), les mathématiques, les individus et les sociétés, l’acquisition des langues vivantes et l’art.

Les aspirants suivent parallèlement un tronc commun, composé de théorie de la connaissance, dans laquelle ils traitent les émotions et les sentiments. Puisqu’il y a obligatoirement un mémoire à faire, ils réaliseront un travail de recherche autonome. En outre, des activités périscolaires seront à mettre en œuvre dans l’objectif de stimuler la créativité de chaque candidat.

Quels sont les avantages du baccalauréat international ?

Les jeunes préparant ce diplôme reconnu sur le plan international auront la chance, grâce aux établissements scolaires le proposant, de bénéficier d’une approche innovante de l’enseignement. Ils disposent ainsi d’une culture, d’une curiosité intellectuelle et de connaissances abondantes et complètes, étant donné que celles-ci portent sur l’ouverture sur le monde entier.

En outre, il est tout à fait possible de suivre ce programme, autrement dit, de préparer le diplôme à l’étranger. L’ensemble des établissements proposant cette formation offrent aux élèves l’opportunité d’étudier en s’expatriant et donc d’y accéder depuis un grand nombre de territoires. Cet atout aurait un aspect crucial vis-à-vis des candidats qui souhaiteraient apprendre une nouvelle langue et acquérir des compétences solides en vue de poursuivre leurs études.

Quel est le meilleur moment pour postuler à l’étranger ?

Il serait plus judicieux de prendre une marge, cela dit, de commencer en avance concernant la réalisation des démarches, étant donné qu’elle peut prendre un certain moment. Il faut ainsi prévoir un décalage de 10 mois sur la date de départ choisie. Autant dire qu’elle demande d’être disponible durant deux années. De plus, cette période n’est pas négociable puisque le parcours doit se faire intégralement. Dans ce cas, une préparation en amont est nécessaire si l’étudiant veut partir et profiter de l’aventure dans de bonnes conditions. Cela est notamment valable lorsqu’il entamera les étapes de candidature dès la fin de la seconde.

Quelle démarche effectuer pour préparer l’IB ?

Deux solutions sont disponibles pour postuler au baccalauréat international à l’étranger. D’abord, il est possible de le faire directement au sein des enseignes des quatre coins du monde. Dans ce sens, les élèves sont invités à prendre immédiatement contact avec les écoles qui le proposent puisqu’il est disponible chez 400 écoles. Il est tout à fait possible de faire un choix aisé par rapport aux pays d’accueil souhaités.

La manière de postuler diffère toutefois d’un lycée à l’autre, d’où la nécessité d’être attentif et d’expédier un dossier complet. Afin de mettre toutes les chances de son côté et être sélectionné, un élève peut très bien réaliser plusieurs demandes. Il faut dans ce cas veiller aux différentes dates limites d’inscription.

On peut également se faire aider par un organisme certifié. En France, certains sont accrédités et soutiennent les lycéens dans les démarches. En partenariat avec des établissements étrangers, ils mettent à la disposition de ces derniers ce réseau. Des équipes reconnues comme étant des experts en la matière viennent ainsi encadrer les élèves tout au long de leur séjour.

Avec l’aide d’un organisme certifié, les candidats se sentent plus confiants et rassurés. Il est évidemment plus facile de passer le cap en étant épaulé. D’un autre point de vue, il est préférable de bien choisir les entités puisque certaines se spécialisent pour une destination en particulier. En fonction du pays souhaité pour préparer son baccalauréat international, l’aspirant devrait donc s’orienter vers l’agence concernée.

Combien coûte un parcours pour l’IB ?

Parce que le montant n’est pas fixe pour ce diplôme, le futur candidat doit s’informer et comparer les prix proposés par les différentes écoles. Il faut toutefois savoir qu’au sein d’une enseigne privée, il sera plus coûteux. Il sera par ailleurs moins cher si elle est d’ordre public. D’une manière cruciale, la destination doit effectivement être prise en compte. En outre, il n’est pas rare que le tarif présenté inclue les repas, le logement ou encore les déplacements.

Pour un étudiant local, les frais de scolarité peuvent s’avérer moins importants par rapport à ceux des élèves internationaux. Pour ces derniers, le coût pourrait grimper au double, et parfois au triple dans certains établissements. Une cagnotte considérable sera ainsi à prévoir afin d’éviter les mauvaises surprises. Autrement, les avantages sont les mêmes pour un IB dans l’hexagone et à l’extérieur. Tout élève peut en effet construire une solide expérience avant d’intégrer l’université.