Prépa

Les avantages et la vie d’un élève en prépa commerce

De plus en plus d’étudiants négligent la prépa alors qu’ils n’ont pas encore conscience des avantages qu’elle pourrait leur apporter. En effet, elle offre bel et bien des atouts qui compensent largement les divers inconvénients. Sinon, il faut dire qu’elle n’est pas uniquement destinée aux élites. Le défi peut effectivement être relevé par les élèves qui ont reçu une mention assez bien au baccalauréat. Autrement dit, de nombreuses institutions font le tri en se focalisant sur les dossiers scolaires. Elles prennent en effet en considération les notes en première, en terminal et lors du bac, tout comme elles le font avec les appréciations des professeurs. Voici les principaux intérêts que représente l’intégration d’une prépa commerciale.

Quels sont les avantages à bénéficier d’une prépa ?

Un projet professionnel affiné durant deux années

Une fois l’obtention du bac, les futurs étudiants ne savent précisément pas ce dont ils veulent faire par la suite. Les deux ans passés à la prépa permettront de réfléchir pendant un bon moment son projet sur le plan professionnel. Ils représentent en d’autres termes une période idéale pour la réflexion, ce qui serait bien utile pour les bacheliers perplexes qui n’ont pas encore décidé de leur future carrière.

La possibilité d’étudier près de chez soi

Les CPGE (Classes préparatoires aux Grandes Écoles), malgré que le modèle connaisse un repli, sont encore ouvertes et proposées au sein de plusieurs établissements. Il n’est donc pas difficile de trouver une prépa commerciale installée à proximité de sa maison. Cela se présente par ailleurs comme une opportunité de continuer ses études en étant près du cocon familial. L’offre actuelle permet certainement aux nouveaux bacheliers de faire des économies en évitant le déménagement ou l’internat. Sinon, il faudrait également préciser que les tierces des classes préparatoires sont disponibles auprès des institutions publiques. Cela implique la gratuité. Il est possible d’économiser plus en école post-prépa qu’en enseigne de commerce post-bac.

Être admis dans l’établissement tant convoité

Plus une école dispose d’un grand prestige, plus l’admission des élèves n’ayant pas suivi de prépa y est faible. Le nombre d’admis sur les places ouvertes auprès des institutions de commerce concerne majoritairement les étudiants issus des CPGE. Pour ceux qui visent un établissement de renom, par exemple une école ayant une notoriété internationale, célèbre grâce à des labels acquis ou faisant partie du Top des classements post-prépa, ils ont tout un intérêt à se diriger vers la prépa qui est une solution pouvant assurer leur intégration dans les meilleures enseignes de business.

Se faire encadrer solidement et bénéficier d’un enseignement généraliste

Parce que les CPGE ne comptent qu’une trentaine d’élèves, il est possible d’y recevoir un encadrement solide et rapproché, ce qui n’est pas du tout le cas au sein d’une université où les professeurs se contentent de diffuser les cours et ont rarement le temps de prêter écoute aux étudiants. L’étude en petit comité est un avantage pour les préparationnaires, car ils pourront s’entraider et développer un meilleur esprit d’équipe, un aspect nécessaire dans les écoles de commerce et sur le plan professionnel.

Une équivalence pour un cursus universitaire

Il s’agit d’une bonne alternative pour ceux qui ne peuvent pas intégrer une école de commerce. En effet, en tant que préparationnaires, ils bénéficient d’une attestation de parcours de formation et des ECTS ou European Credits Transfer System, une équivalence permettant de poursuivre leurs études au niveau des universités françaises ou européennes. C’est en quelque sorte une solution pour ne pas perdre un certain nombre de semestres d’études. Sinon, que faut-il savoir en ce qui concerne le quotidien des élèves ayant choisi d’intégrer les CPGE ?école préparatoire

Quel train de vie les étudiants en prépa mènent-ils ?

Filière réputée pour son exigence et sa difficulté, cette classe requiert un niveau intellectuel élevé et des efforts importants. C’est la raison pour laquelle elle s’adresse aux meilleurs élèves, en mesure de travailler intensément. Voilà pourquoi il est nécessaire d’avoir une certaine idée de ce qui pourrait attendre l’ex-lycéen ou le futur préparationnaire, l’objectif étant de se préparer à un concours. Dans ce cas, il faut prévoir une nouvelle pression, qui est de décrocher la meilleure école ou du moins celle dont on a tant convoité.

L’emploi du temps

Il faut s’attendre à un programme plus chargé et compter en moyenne 32 heures de cours. Il faut évidemment y ajouter les deux colles qui se traduisent par un entraînement intensif aux oraux des concours. Il s’agit par ailleurs d’une durée à prévoir par semaine en plus des heures de DST et celles des travaux personnels. La première chose à affronter n’est autre que la distraction. En effet, il est nécessaire de rester concentré durant toute la journée et se préparer à travailler en rentrant des cours qui peuvent notamment finir jusqu’à 19h30.

L’étude et la rigueur

À l’exception de l’intensité des cours, les élèves en classe de prépa doivent aussi être confrontés à une autre difficulté. Autrement dit, ils doivent faire face à une véritable exigence de la part de leurs professeurs et faire preuve de bons résultats. Le niveau académique de la CPGE est, entre autres, plus élevé par rapport à celui du lycée. Il faut s’attendre à des notions plus complexes et profondes tandis que la quantité des connaissances à acquérir est énorme.

Il vaut mieux également faire preuve d’assimilation au niveau de l’ensemble des acquis, et ce de façon rapide. Un élève de cette classe doit être capable de tolérer les mauvaises notes et d’avoir confiance en lui. Sinon, il ne faut pas pour autant considérer la prépa comme étant un enfer où la loi du plus intelligent domine. Il est évident qu’il s’agit d’une préparation à des concours où les élèves seront forcément classés par rapport aux autres.

Du temps pour soi

Pour franchir ce cap, il est nécessaire de trouver le juste équilibre entre le travail et une vie personnelle saine. Beaucoup oublient effectivement qu’il s’agit d’une course qui aboutit à des obstacles, notamment aux dernières révisions sans compter les épreuves. Ainsi, il est utile de se ménager et de garder un peu de temps pour soi ou pour des activités parascolaires. Chacun y retrouve alors sa passion : la musique, le sport, les sorties… L’important est de libérer et d’aérer son esprit. Même si cette classe n’est pas une formation évidente, il faut cependant retenir qu’elle apporte énormément sur le plan intellectuel et personnel.