Etudiants

Les règles d’or pour bien gérer son budget étudiant

Etre étudiant n’est toujours pas synonyme de grande liberté et de plaisirs, surtout lorsqu’on est autonome. La gestion du budget fait aussi partie de sa vie. Et il faut l’avouer, ce n’est pas une mince affaire de faire des économies, entre les différents coûts pour la santé, l’alimentation, le logement et le transport. Dès lors, comment réduire ses dépenses et épargner de l’argent sans pour autant se priver de quoi que ce soit ? La réponse dans les quelques paragraphes qui suivent.

Calculer son budget étudiant et s’autodispliner

Pour bien gérer son budget étudiant et éviter les mauvaises surprises, il est nécessaire de calculer minutieusement les dépenses. Il s’agit notamment des coûts de scolarité, de logement, de transport et de toutes les autres dépenses courantes ou occasionnelles. Pour y parvenir, il est conseillé d’élaborer un tableau présentant les entrées et les sorties d’argent. C’est ainsi seulement que l’élève sera capable de déterminer sa véritable situation financière. Ceci fait, il faut établir le budget mensuel et s’en tenir.

Comparer les prix avant d’acheter quoi que ce soit

Avant de faire ses courses, l’étudiant devra dresser une liste des produits qu’il va acheter. Il doit être sûr de ne pas y inclure quelque chose dont il n’a pas vraiment besoin. Ensuite, il devra prendre le temps de comparer les différents prix proposés par les magasins. Il existe des sites qui donnent accès aux consommateurs les informations sur les boutiques offrant les tarifs les moins chers sur un article bien défini.

Internet regorge aussi de bonnes affaires, qu’il s’agisse de l’achat de produits alimentaires, de mode, ou d’appareils électroménagers. Les soldes en ligne, les promotions et les réductions diverses y fleurissent. Et pourquoi ne pas acquérir des cartes de fidélité ? Celles-ci font bénéficier des remises pour les prochains achats. De nombreux magasins proposent également des codes coupons.

Faire ses repas soi-même

Il est vrai que cuisiner soi-même exige une très grande organisation puisqu’il faudra parfois le faire la veille. Mais cela est largement moins cher que d’acheter ses repas. Il est donc recommandé à l’étudiant de préparer lui-même ses menus. Pour ce faire, il faut les planifier à l’avance.

Faire des économies en cuisine implique également d’optimiser sa consommation en eau, de congeler et d’acheter intelligemment. En passant une journée sans viande, l’apprenant parviendra à économiser chaque semaine quelques dizaines d’euros. Au lieu de se procurer des boissons dans les épiceries, il est suggéré de privilégier les breuvages simples. Rien qu’avec de l’eau, du sucre et du citron, l’étudiant aura un jus tout à fait délicieux. Enfin, au lieu d’acquérir les fruits et les légumes dans les supermarchés, il est conseillé de faire des achats au marché. Les produits y sont moins chers et de bonne qualité.

Faire le vide à son domicile

La plupart des lycéens ont tendance à stocker chez eux un grand nombre d’objets dans les armoires, le grenier, et le dressing. Certains de ces outils sont inutiles et encombrent le domicile. Il est donc temps de faire le tri. Si l’apprenant ne s’est pas servi d’un certain ustensile au cours de l’année écoulée, deux options se présentent à lui : le jeter ou le revendre. Les vêtements de marque qui ont rétréci, les vieux jeux vidéo ou une babiole souvenir peuvent vite se transformer en quelques cashs supplémentaires.

L’étudiant a la possibilité de remettre ces objets aux mains d’un gestionnaire de dépôt-vente, ou les mettre en vente lui-même sur un site en ligne. Les sites d’annonces et d’enchère sont aussi d’excellents moyens pour les revendre.

Rentabiliser ses déplacements

Le coût du transport est l’une des dépenses les plus accrues pour un étudiant. Mais il existe de nombreuses astuces qui permettent un déplacement pas cher pour se rendre à la fac, à la bibliothèque ou chez sa famille. Le covoiturage en est une. Cette solution est à la fois économique et écologique. Pour partager le coût du voyage, cette technique est très pratique. D’ailleurs, des millions d’étudiants y ont recours. Si l’on a la chance de posséder un véhicule, on pourra optimiser la tournée en proposant un service de covoiturage.

En outre, il faut se renseigner si son département offre des cartes de transport à moindre coût. L’étudiant peut aussi songer à rejoindre sa classe à pied ou en vélo. Il pourra ainsi faire de réelles économies.

Faire de petites besognes

Comme l’étudiant a constamment besoin d’argent, il pourra faire de petits métiers. Le baby-sitting est très conciliable avec les études. Pour gagner quelques sous, l’apprenant n’a qu’à garder des enfants sur des horaires bien définis. Il pourra le faire en soirée ou à la fin de la semaine. Pour financer son logement ou ses sorties, l’étudiant pourra également exercer comme accompagnateur dans les transports. Cette activité est très prisée, surtout par les étudiants qui aiment les enfants. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, certains élèves deviennent même porteurs de cercueil ! Dans tous les cas, trouver de petites activités rémunérées comme serveur, barman, ou bricoleur exercé à mi-temps est très facile.

Outre le revenu supplémentaire généré, une étude a démontré qu’un jeune exerçant un emploi de moins de 15 heures par semaine a plus de chance de réussir que celui qui n’en exerce pas du tout. Alors, pourquoi ne pas se lancer ?

Utiliser son statut étudiant

Avoir un statut étudiant, c’est aussi bénéficier de certains avantages. Il permet de profiter de certaines réductions dans de nombreux domaines, comme la culture, le sport, le cinéma et d’autres loisirs. Il est donc recommandé d’acquérir une carte étudiant. Certains établissements permettent également la réduction des tarifs dans des lieux d’hébergement et sur certains types de transports.

Demander des aides financières

Il est bon de savoir qu’il existe différents types de financements pour les études. La plupart ont pour objectif de soutenir les élèves issus de milieux défavorisés. Ce sont généralement des bourses sur critères sociaux. L’aide au mérite est un autre type de financement versé aux meilleurs étudiants du Baccalauréat. L’aide à la mobilité internationale, la bourse sur critères universitaires, les aides personnalisées au logement et les allocations d’études sont toutes autant de formes d’aide. L’étudiant peut se renseigner sur ces différents types d’aides financières et effectuer les démarches nécessaires afin d’en bénéficier.