Lycée

Lycée : Quelles spécialités choisir si vous visez des études de santé

études de santé - image

Lorsqu’ils passent de la classe de seconde en première au lycée, les élèves se doivent de choisir leurs spécialités. Comment faire le bon choix ? Tout dépend de ce que l’on envisage de faire après l’obtention du bac. Alors quelles sont les spécialités à privilégier pour ceux qui souhaitent faire des études de santé et exercer un métier dans le secteur du médical  ? Les réponses dans la rubrique qui suit !

Pourquoi choisir les études de santé après son bac ?

Les nouveaux bacheliers qui arrêtent leur choix sur les études de santé sont de plus en plus nombreux d’une année à l’autre. En effet, il y a plusieurs raisons de sélectionner ce domaine. Tout d’abord, en plus d’être une carrière passionnante, c’est un métier particulièrement valorisant. De même, pouvoir aider des gens et sauver de nombreuses vies rend tout simplement heureux. Cerise sur le gâteau : les salaires sont souvent bons, que ce soit pour le médecin, le pharmacien, le dentiste, etc. Il convient de noter en outre que dans le secteur de la santé, les perspectives d’emploi sont intéressantes.

La motivation a un rôle capital pour réussir ses études de santé. Mais cela ne suffit pas. Il est aussi crucial de s’engager personnellement et aussi d’avoir de la patience. Ces études sont effectivement faites pour les étudiants qui sont prêts à faire entre 7 à 10 années d’études selon les spécialités. Également, il est requis d’être rigoureux et précis durant tout le parcours pour mettre toutes les chances de son côté. Mais la condition sine qua non pour réussir ses études de santé est de choisir les spécialités adaptées dès qu’on entame le lycée. Alors, quelles sont les spécialités les plus recommandées pour ceux qui cherchent à investir dans les études de santé ?

Quel est le meilleur parcours à suivre en première pour faire des études de santé ?

D’abord, en ce qui concerne le choix de la série, il faut privilégier la filière scientifique. Certes, tous les bacheliers, quelle que soit leur série, ont le droit de s’inscrire aux études de santé, mais ceux scientifiques ont six fois plus de chances de réussir que les autres. Pour ce qui est des spécialités, il est conseillé d’opter pour le trio physique-chimie, mathématiques et sciences de la vie et de la terre (SVT).

Cependant, il faut savoir que parmi ces trois spécialités, la physique-chimie est la seule incontournable. De ce fait, les élèves pourront également envisager d’autres combinaisons telles que physique-chimie, sciences de la vie et de la terre complémentées par humanités, littérature et philosophie. Autre combinaison possible : physique-chimie, humanités, littérature et philosophie ainsi qu’histoire-géographie, sciences politiques et géopolitiques. Toutefois, puisque les maths sont un moyen essentiel pour réussir en physique-chimie, il s’avère sage de ne pas négliger cette matière. Cette dernière reste d’ailleurs indispensable en biostatistique.

Opter pour quelles spécialités en terminale si l’on vise les études de santé ?

Dans le cadre de la réforme de la PACES (première année commune aux études de santé), il n’est pas forcément nécessaire de se spécialiser en sciences de la vie et de la terre pour pouvoir entamer les études de santé, contrairement à ce qui avait été déclaré par l’APBG (Association des professeurs de biologie et de géologie). À titre informatif, à partir de la rentrée 2020, la PACES sera remplacée par le Portail Santé (c’est donc la voie classique permettant d’accéder aux études de santé MMOP : médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie). En effet, l’apport de la SVT est presque négligeable par rapport à celui des mathématiques pour les étudiants dans le domaine de la santé.

C’est pourquoi il est vivement conseillé aux futurs étudiants de santé de bien miser sur la physique-chimie et les mathématiques au lycée, plus particulièrement en terminale. Tout compte fait, se tourner vers la combinaison physique-chimie et mathématiques semble être le choix numéro un. En outre, si on veut opter pour la SVT tout en ne pas négligeant les mathématiques, la combinaison physique-chimie, SVT et mathématiques est une autre alternative de choix.

Quel lycée choisir si on vise les études de santé ?

Il est à savoir que la mention obtenue au baccalauréat joue également un rôle primordial pour ce qui est de la réussite de l’intégration dans les études de santé. Effectivement, ceux qui ont une mention bien, voire très bien, ont beaucoup plus de chances de réussir.

D’ailleurs, il convient de souligner que dans le cadre du Portail Santé, il n’y aura pas de redoublement possible. Aussi, pour mettre tous les atouts de son côté, il est nécessaire de bien choisir son lycée en plus de bien choisir sa filière . Certes, nombreux sont les lycées qui proposent les spécialités convoitées, mais tous les établissements ne se valent pas. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre quelques critères en considération au moment du choix de son lycée.

De prime abord, la performance de celui-ci est un facteur déterminant. A cet effet, les paramètres à évaluer sont le taux de réussite au bac, les mentions obtenues par ceux qui ont réussi, mais aussi, et surtout la capacité des professeurs à accompagner chaque élève de façon personnalisée. De plus, pour avoir plus de temps pour réviser et prendre soin de soi, il faut raccourcir autant que possible le temps de transport maison-lycée. Cela signifie en d’autres termes que l’établissement le plus proche possible de son domicile est à privilégier.

Par ailleurs, puisque les élèves doivent se documenter de temps en temps pour compléter les cours en classe, il faudra également s’assurer que le lycée convoité soit équipé d’une bibliothèque adéquate, d’une salle d’informatique et aussi d’un laboratoire de langues. Les activités extrascolaires sont de même un critère à ne pas négliger.

En guise de conclusion, les spécialités que doivent privilégier les élèves souhaitant entamer les études de santé sont : physique-chimie, SVT et mathématiques. Pour assurer sa réussite, il faut en outre miser sur un bon lycée en plus des efforts personnels.