Université

Pourquoi faire ses études au Québec est-il avantageux ?

etude au quebec - image

Il y a plusieurs avantages à profiter des études au Québec. Y poursuivre sa scolarité constitue alors une solution intéressante pour tout étudiant français. Sinon, on parle d’une longue liste en termes de privilèges : expérience internationale incluse dans son CV, frais d’inscription modérés, offres d’emploi avant le diplôme, taux d’admission élevé… Les étudiants qui souhaitent étudier au Canada trouveront dans cet article les raisons particulières et valables de partir au Québec.

Les études et les coûts

Les jeunes qui souhaitent réaliser des études de haut niveau doivent souvent faire un compromis entre les frais de scolarité et la formation de qualité. Lorsqu’on jette un œil sur les tarifs destinés aux étudiants étrangers, il n’est pas rare qu’on renonce rapidement aux rêves canadiens. C’est désormais de l’histoire ancienne puisqu’il est présentement possible de compter sur l’aide du gouvernement.

La mobilité étudiante facilitée par l’accord France-Canada

Pour les jeunes Français qui désirent poursuivre leurs études au Canada, notamment au Québec, l’entente passée entre les deux États représente une aubaine. Pour étudier à l’étranger, les étudiants français ont alors désormais la chance de profiter du même tarif que les jeunes Canadiens non résidents du Québec. Dans ce cas, il faudra prévoir un montant tournant autour de 7 000 dollars CA pour le coût des études, soit pas plus de 5 000 euros. Autrefois, les Français et les Québécois étaient sur le même pied d’égalité grâce à un ancien accord. Cependant, une légère polémique a conduit à la signature de cette nouvelle entente.

Cas de HEC Montréal

Il est possible de se focaliser sur le cas d’un étudiant à HEC Montréal pour admettre réellement que le fait d’étudier au Québec constitue une bonne alternative. S’il était par exemple Américain, le prix pour une année dans l’enseigne en question correspondra en moyenne à 18 000 euros.

Cependant, s’il était Français, il ne payera que 8 000 euros. Étant donné qu’en France, une année en école de commerce coûte approximativement 14 000 euros, il faut tout de même avouer que l’apprenant économisera considérablement pour chaque année.

Le coût de la vie

etude quebec passeport - image

En plus de ses frais de scolarité, un étudiant souhaitant poursuivre ou entamer ses études au Québec  devra également penser à obtenir un visa et demander un permis d’études.

Il s’agit de documents obligatoires. Par ailleurs, il faudra aussi prendre en compte tous les détails au sujet de la nourriture, des transports, des loisirs et du logement évidemment. On lui conseille vivement de jeter un œil sur la grille de dépenses partagée par la plateforme de l’établissement HEC Montréal. Il y a toute une liste des charges auxquelles un étudiant devra faire face.

Les étudiants et leur admission

Malgré le grand avantage à bénéficier du point de vue financier, bon nombre d’étudiants ne sont pas convaincus ou ne pensent pas encore réaliser des études au Québec. Pour certains, cette option ne traverse même pas leur esprit. Compte tenu de cette inattention ou de cette ignorance, il n’y a qu’une infime quantité de demandes. La concurrence est donc moins rude, et il y a de fortes chances de se faire accepter parmi les élèves québécois. D’ailleurs, les étrangers font l’objet d’un bel accueil là-bas. Si l’on se fiait au Bureau de Coopération Inter-universitaire, il n’y en avait que 45 000 après la rentrée de l’année dernière : ce qui correspond à une hausse de 37 % en l’espace de 5 ans.

Une belle ligne pour son CV

Maîtriser une langue

cv etudes quebec - image

Les études au Québec sont intéressantes, notamment pour l’apprentissage de l’anglais. L’amélioration des compétences linguistiques fait partie des principales raisons de voyager au Canada.

C’est en quelque sorte la cause des cours d’anglais dispensés par toutes les universités auxquelles on peut tout à fait s’inscrire grâce au statut d’étudiant libre.Autrement dit, la majorité des établissements canadiens permettront de participer aux cours souhaités sans imposer un cursus.

Avoir une expérience internationale

À partir du premier cycle d’année universitaire, il est possible de gagner l’un des principaux traits de caractère : l’autonomie. Celui-ci ne prouve pas uniquement l’indépendance d’un étudiant étant donné que son expérience à l’étranger soulignera sa motivation et sa confiance. Autrement dit, il s’agit d’aptitudes personnelles qui sont vraiment convoitées, mais aussi difficiles à justifier durant un entretien.

L’insertion professionnelle

Le fait d’étudier au Québec est une belle perspective. Toutefois, y travailler est encore mieux. En sachant que le Canada connait un taux de chômage proportionnellement faible, cela signifie que le pays n’est pas du tout en posture de refuser l’embauche de nouveaux salariés. Pour un jeune qui ne pose pas de problèmes quant aux hivers glaciaux, il pourra prendre en compte les points de vue qui suivent dans le pays.

Des offres d’emploi florissantes

À la fin de l’année 2018,le Canada affiche un taux de chômage de 5,6 %. Autrement dit,on parle du niveau le plus faible qui soit depuis 1976.Cela dit, les jeunes diplômés issus des écoles de commerce, d’ingénieurs ou de génie mécanique réceptionnent des dizaines d’offres d’emploi.

Le constat du directeur des études de Cégep,une institution post-secondaire de formation pré-universitaire et technique située dans la ville de Trois-Rivières au Québec,le confirme.«La plupart seraient recrutés avant même la fin de leur formation au sein de ces établissements d’enseignement»,affirme-t-il.

La culture entrepreneuriale

D’après une étude du GEDI (Global Entrepreneurship and Development Institute), le Canada serait positionné à la seconde place du classement des meilleurs pays pour créer une entreprise. Sinon, selon un rapport GEM concernant l’activité entrepreneuriale, les Québécois auraient un réel engouement pour la création d’entreprise. En réalisant des études dans ce territoire, un étudiant peut donc s’imprégner de l’univers idéal pour l’accomplissement de ses projets d’entrepreneur.

Entraide et fraternité

Il faut également préciser que le fait d’étudier au Québec permet de nouer de belles amitiés. On finit peut-être avec une raison très ordinaire. Ce qui est toutefois sûr, c’est qu’on ne fera que des amis au pays de l’érable. Les Français bénéficient d’un accueil chaleureux vis-à-vis des Québécois. Il ne faut cependant pas oublier que ce sera l’expatrié qui aura un accent et non le ressortissant. Sinon, on peut aussi préciser le sens de la proximité des enseignants. Il n’est pas rare que les étudiants soient amenés à recevoir des invitations de leurs professeurs pour discuter des projets scolaires.