Lycée

Prochaine rentrée : Comment choisir un lycée ?

lycée - image

Qu’est-ce qui fait un bon lycée ? Comment procéder à la sélection d’un établissement pour les trois années précédant la classe de troisième ? Ces questions préoccupent aussi bien les jeunes que leurs parents. En effet, le choix de cette institution joue un rôle clé dans la poursuite des études supérieures de ces premiers. Les quelques lignes qui suivent apportent les réponses aux interrogations qui taraudent les esprits de beaucoup à ce sujet.

Qu’est-ce qu’un bon lycée ?

Il n’existe pas de règles bien définies qui permettent de dire qu’un lycée est bon ou mauvais. Toutefois, les meilleurs établissements remplissent au moins 4 conditions. La première est qu’ils disposent d’enseignants qualifiés. Un professeur expérimenté est celui qui combine à la fois sympathie et autorité. Il donne envie de travailler. Outre cela, il connaît bien son programme et sait parfaitement comment faire passer les connaissances aux apprenants. Dans sa scolarité, on a tous rencontré un éducateur incompétent. Cela nuit non seulement à la réputation d’une institution, mais aussi aux résultats des étudiants. Comme on le dit souvent, « il n’y a pas de mauvais élèves, il n’y a que de mauvais enseignants ». Avant de choisir son lycée, il est donc suggéré de s’informer sur les capacités des instructeurs qui le composent.

Le deuxième élément qui fait un bon lycée est la qualité de ses équipements. Il n’existe pas une liste exhaustive de matériels qu’un établissement doit avoir à sa disposition. Mais il doit posséder au moins des outils informatiques et pédagogiques modernes. Un bon cadre de formation permettra à l’élève de booster ses compétences. La valeur ajoutée est un autre critère à ne pas prendre à la légère. C’est la capacité de l’institution à accompagner l’étudiant, à l’écouter, et à lui permettre d’obtenir le meilleur de lui. C’est aussi sa capacité à transformer celui-ci en véritable citoyen responsable. Le ministère de l’Éducation nationale fournit sur son site la valeur ajoutée de certains établissements. Le dernier, mais non le moindre indice, est le dynamisme du lycée. Propose-t-il des activités extrascolaires qui permettent à l’élève de s’épanouir ou ne constitue-t-il uniquement qu’un temple du savoir ? Toutes ces pistes aideront parents et adolescents à sélectionner l’institut idéal.

Le taux de réussite et les mentions au Baccalauréat

Tous rêvent de voir leurs enfants décrocher le Baccalauréat avec une mention « Bien » ou « Très bien ». C’est pour cela que le taux de réussite et les mentions obtenues par ceux qui ont passé l’examen restent un enjeu de taille quand il s’agit d’évaluer si un lycée est bon ou mauvais. Les parents devront donc prendre le temps de vérifier minutieusement le pourcentage de l’institution de leur choix. Pour ce faire, pourquoi ne pas se rendre à l’établissement souhaité lors des journées portes ouvertes et poser des questions aux enseignants, aux étudiants et à leurs parents ?

Choisir un lycée qui correspond à son parcours

Même si un lieu d’enseignement secondaire remplit tous les critères susmentionnés, mais ne correspond nullement pas aux aspirations de l’élève, et à ce qu’il aimerait faire après le bac, cet établissement n’est pas bon pour celui-ci. L’institution doit convenir parfaitement au jeune. Avant de choisir un lycée, il faut donc se connaître soi-même, cerner ses compétences, ses envies et résoudre la question sur l’orientation. Il faut aussi se documenter sur le programme, les options et langues dispensées par l’école. Toutes les académies n’offrent pas les mêmes options. Mais en général, presque tous les établissements offrent des parcours suffisants afin que leurs étudiants puissent suivre n’importe quelle orientation.

Tenir compte de la proximité géographique

La proximité géographique est un autre indice à considérer. Un lycéen qui doit supporter des heures de trajet pour se rendre ou pour revenir de son établissement perdra au fil du temps sa motivation. L’épuisement est un facteur qui favorise la baisse des performances scolaires. Dépasser les trente minutes de transport peut nuire à l’enfant. Les annuaires sur internet peuvent être d’une grande aide pour repérer l’institution la plus proche. La plupart du temps, ceux-ci fournissent les coordonnées, la localisation, le site de l’établissement, et même le nombre d’élèves qui se sont inscrits pour chaque lycée. De ce fait, pourquoi ne pas y jeter un coup d’œil ?

Lycée privé ou lycée public ?

Lycée privé ou lycée public  - image

À la fin de la classe de troisième d’un jeune enfant, cette question suscite toujours le débat au sein de nombreuses familles. D’un côté, on a ce qui dit que la qualité de l’enseignement est bien mieux dans les écoles privées. D’un autre, on a les partisans des établissements publics. Bien évidemment, ces deux types de lycées sont différents. Ceux qui sont payants sont parfois synonymes d’accompagnement personnel pour chaque étudiant. Leurs effectifs sont limités. Ils rassurent les parents sur l’assiduité des professeurs. À part cela, ils proposent un cadre très favorable pour les formations scolaires. Scolariser ses enfants dans un lycée public, c’est leur permettre de suivre les mêmes programmes que les élèves du privé. La plupart des établissements publics affichent des résultats scolaires similaires à ceux des lycées privés. Certains obtiennent même de bien meilleurs résultats que ces derniers. Dans ce cas, que faire ?

Il n’y a donc pas de réponse exacte quand il s’agit de cette question. Le choix dépendra surtout de la personnalité de l’enfant. Nécessite-t-il un accompagnement très personnalisé ? Dans ce cas, un lycée privé fera l’affaire. Avance-t-il bien mieux en s’entourant de nombreux élèves de tous les milieux sociaux ? Un établissement public serait alors l’idéal pour lui.

Changer de lycée ?

Que faire si un établissement ne répond pas à l’ensemble de ces critères ? L’élève devrait-il envisager de changer de lycée ? Cela n’est pas toujours nécessaire. Une institution est bonne quand l’apprenant s’y sent mieux, s’y épanouit, et y parvient à avoir des résultats scolaires satisfaisants. Et il faut l’avouer, le changement de lycée en cours d’année perturbe aussi l’élève. Cette solution ne devrait être envisagée qu’en cas de forces majeures, comme un déménagement imprévu ou un harcèlement sous forme de violences physiques au sein d’un établissement. À noter qu’il existe des procédures à suivre quand il s’agit de l’inscription dans un autre lycée que celui du secteur du concerné.

N’hésitez pas à lire cet article : Lycée : comment réussir sa rentrée en seconde ?