prime etudiant
Etudiants

Quelques astuces pour mener à bien un exposé

Les règles d’or - image

L’exposé a été initié en école primaire et secondaire durant plusieurs années. Il aide les étudiants à approfondir sur un thème bien défini. Les jeunes ont parfois peur de cette épreuve, surtout à l’université. Que ce soit en groupe ou en solo, faire un exposé nécessite une méthodologie bien structurée afin que les jurys puissent comprendre facilement le vif du sujet.

Réaliser un bon plan

Afin de faciliter la présentation de l’exposé, faire un plan semble être une étape incontournable. Il existe plusieurs types de plans, mais cet article ne va présenter que trois d’entre eux. Le plan de l’exposé dépend spécifiquement de la thématique à traiter. Voici donc une liste qui pourra intéresser les étudiants : le plan inventaire, celui dialectique et celui progressif.

Avant d’entrer dans le gros et gras du sujet, il est important de savoir qu’un exposé doit comporter une introduction, une conclusion et un développement. La différence se porte plutôt au niveau du corps. Le plan inventaire est très pratiqué dans les enseignements scolaires. Cet aspect se présente point par point. Il est nécessaire d’appliquer une structure dialectique sur un thème qui révèle un débat ou une discussion. Le corps du devoir doit comporter : un avantage, un inconvénient et une synthèse. Il est à noter que dans l’introduction, il ne faut pas évoquer l’avis personnel de l’exposant.

Pour le plan progressif, celui-ci peut être effectué sous deux formes et s’utilise pour les sujets demandant de l’analyse. La première forme constitue la présentation de la situation, de la problématique, des causes et des conséquences. La conclusion sera remplacée par une proposition de solution sur cette forme. La deuxième est composée de différentes parties comme avant, maintenant et après.

Les règles d’or

Lors de la présentation d’un exposé, l’introduction recadre les sujets dans son contexte. Elle éveille l’intérêt des auditeurs en annonçant les objectifs à atteindre.  Dans cette partie, l’étudiant énonce également la problématique. Et dans les dernières phrases, il énumère le plan.

À titre d’indication, il est défendu d’émettre un point de vue sur cette partie. En rajout de cela, les jeunes doivent essayer de mettre une situation étonnante en début de l’exposé. Cela permet d’attirer l’attention et la concentration du public. Concernant la conclusion, celle-ci répond directement à l’introduction. Cette réponse sera considérée comme une synthèse du développement, ce qui est tout à fait le contraire d’un résumé.

À la fin de la présentation, il est toujours nécessaire de mettre une perspective au sujet comme suggérer des idées, des actions, des pistes et même de poser des questions. C’est également à ce moment uniquement que les exposants peuvent donner leur avis personnel à propos du sujet traité.

Se préparer à l’exposé

La présentation sur ordinateur devient une habitude chez les étudiants si autrefois, les enseignants n’admettaient pas son utilisation. De ce fait, il faut concevoir l’exposé numériquement. Ce système aide les jeunes à mieux se familiariser avec les outils technologiques et les logiciels bureautiques.

Se préparer à l’exposé - image

Lorsqu’ils entreront dans leur vie professionnelle, il serait plus facile pour eux d’utiliser un ordinateur lors d’un exposé quelconque. Afin de prouver que l’étudiant maîtrise bien le sujet, présenter une petite vidéo semble être une bonne idée. Ce procédé marche à tous les coups. Au lieu de présenter uniquement un fichier PowerPoint, la vidéo démontrera de manière explicite les grands points et les idées importantes en quelques minutes.

Pour se familiariser avec les logiciels de montage, les apprenants doivent consulter internet et télécharger des tutoriels. Ces derniers simplifieront l’apprentissage et la maîtrise de ces programmes. Lors d’une présentation, l’étudiant va alors se munir des outils suivants : un ordinateur portable, un vidéo projecteur et un pointeur. À part les vidéos, il existe également d’autres manières de convaincre les jurys. On peut, par exemple, présenter un exposé avec une vidéo montée en 3D ou se servir de graphes pour mieux démontrer les idées.

La présentation de l’exposé

Lors de l’exposition, les étudiants doivent éviter la lecture. Ils peuvent emporter une petite note au cas où il serait difficile de se souvenir des mots-clés. Avant quoi que ce soit, il faut que l’impétrant se présente. Ensuite, il doit passer directement à l’introduction en bien précisant le plan. Les jeunes doivent faire attention à ne pas se perdre dans les détails. Impressionner le public est le but ultime. À part cela, il est nécessaire de limiter l’utilisation des termes techniques. Si les étudiants décident de les employer, il faut créer un glossaire en début de la présentation.

Présentation de l"exposé - image

L’usage de jargons et de tous mots pouvant causer une gêne est en outre fortement déconseillé.En cas de travail de groupe, il faut bien répartir les tâches de chaque étudiant. Il est d’ailleurs obligatoire de regarder le public lors de l’exposé. Pour ne pas se planter dans les rôles, les apprenants peuvent noter sur un carnet le début de leur passage respectif. Faire une répétition est la meilleure solution. Quand les étudiants optent pour un travail sur slides, il y a quelques vigilances à retenir. Le nombre de slides ne doit pas dépasser les 12 feuilles. Au-delà de ce chiffre, le public aura l’impression de naviguer sur la mer pendant 10 heures. Il se demande quand cela va se terminer. Il faut toujours garder en tête que l’objectif est d’attirer son attention.

En outre, les informations sur les slides devraient être faciles à lire et à comprendre. Il est à noter qu’il existe certains logiciels sur internet permettant de faciliter l’affichage des feuilles PowerPoint. Pour plus de détails, il faut consulter la toile pour se renseigner sur ces programmes. A part cela, si les jeunes recourent à un pointeur, il faut éviter de le faire balader sur l’écran. Cela perturbera en effet la concentration des jurys et pourra avoir un impact sur la note finale de l’exposé.

N’hésitez pas à lire cet article : Les meilleurs endroits pour réviser