économie approfondie - image

Réviser l’économie approfondie pour le BAC ES

économie approfondie - image

L’épreuve de sciences économiques et sociales au Bac ES est très importante. Elle dure 4 heures pour la partie obligatoire et 1 heure de plus pour l’économie approfondie. On a droit à 2 types d’exercices tels qu’une dissertation se basant sur un dossier ou une épreuve comportant 3 parties distinctes. La dissertation exige d’apporter des réponses à une problématique via un corpus de documents. L’épreuve composée doit répondre à de nombreuses questions, en plus de rédiger une mini-dissertation d’un dossier documentaire.

Cours et annales corrigées du Bac ES

Pour approfondir les révisions, il est recommandé de s’exercer sur les annales du Bac. Dans la pratique, réviser ne consiste pas uniquement à apprendre ses fiches par cœur. Il faut surtout les comprendre et savoir les appliquer. Ainsi, travailler sur les sujets des années précédentes, proposés par les annales, permet à la fois de vérifier la bonne compréhension des cours et la familiarisation avec le format des épreuves. Dans cette optique, il faut utiliser les annales plutôt récentes, soit les sujets des trois ou quatre dernières années.

On commence par traiter les différentes questions du sujet en s’appuyant sur ce qu’on a compris des chapitres abordés en cours. Après, on analyse les corrigés pour saisir comment il faut répondre aux questions. Par la suite, on traite un sujet en entier sans s’aider de la correction, tout en se mettant dans les conditions de l’examen, chronomètre en main. Cette méthode aide à mesurer son degré de préparation et à détecter ce qui a besoin d’être amélioré pour être fin prêt le jour J. Quand le sujet est traité, on regarde les corrections, pour identifier les erreurs et les oublis et se pencher dessus davantage.

Les secrets des fiches efficaces

Les secrets des fiches efficaces

Les fiches de révision sont précieuses et indispensables. Elles permettent de replonger et de revoir d’un coup d’œil les principaux concepts, les auteurs ainsi que les chiffres incontournables pour chaque chapitre. Déjà, elles ne sont pas à faire au dernier moment. L’idéal serait de les faire au cours de l’année, à mesure que les chapitres s’achèvent. Aussi, pour les réaliser, on peut toujours s’aider des ressources en ligne qu’on peut trouver. En effet, plusieurs sont les sites qui proposent des fiches toutes faites. Si on le fait soi-même, il faut savoir qu’une fiche de révision sert à placer sur un petit format, les notions essentielles qui permettront de réussir tout contrôle de connaissances.

Le support idéal serait des feuilles Bristol. En haut de chaque fiche, on note le titre du chapitre qu’elle résume et on essaie d’être le plus synthétique possible. On doit reprendre le cours tout entier et le comprendre. Pour ce faire, on reformule dans ses propres mots. Recopier quelque chose qu’on ne comprend pas n’est que pure perte de temps. Ainsi, une fiche de révision doit inclure les mots-clés et noms, les définitions à utiliser, les dates et les éventuelles formules. En bref, seules les informations essentielles doivent apparaître sur les fiches réalisées.

Techniques infaillibles pour réussir l’épreuve d’économie approfondie

Techniques infaillibles pour réussir l’épreuve d’économie approfondie - image

En premier lieu, il faut avoir en tête la méthodologie pour savoir où aller. De toute évidence, on doit savoir quelle méthodologie opter en fonction du type d’épreuve. Pour l’épreuve d’économie approfondie en particulier, il est préférable de commencer par l’épreuve d’économie approfondie elle-même. En effet, même si on dispose de cinq heures pour ses épreuves, celle-ci mérite toute sa concentration. Pour ce qui est de la dissertation, on doit retenir trois étapes : la lecture et l’analyse du sujet, la construction du plan ainsi que la rédaction finale. Aussi, la gestion de temps pour chaque étape est primordiale.

L’analyse du sujet peut être traitée jusqu’à 30 minutes sur les trois heures. L’élaboration du plan est la deuxième étape à ne pas négliger. L’introduction et la conclusion peuvent être rédigées au préalable dans le brouillon, au contraire du corps de la composition. Celui-ci doit avoir une forme très détaillée. Enfin, on doit se donner du temps pour la rédaction finale, pour assurer le tout. La dernière recommandation et non la moindre serait de bien faire attention au choix de l’épreuve. Dans tous les cas, il ne faut surtout pas paniquer et travailler dans le calme et la sérénité.