la philosophie - image

Réviser la philosophie pour le BAC L

la philosophie - image

En tant que première épreuve du baccalauréat, la philosophie est le sujet de toutes les angoisses et les appréhensions. Aussi, il faut savoir que durant l’année, on fait face à un certain nombre de notions telles que la liberté, le bonheur, l’art, les sciences, la vérité et le pouvoir. Pour chacune d’elles, on doit avoir une idée claire et précise de ce qu’elles peuvent bien vouloir dire (définition), mais également des différents points de vue des philosophes. Par ailleurs, on doit être à même d’établir des liens entre ces différentes notions puisqu’elles ne sont pas cloisonnées. De manière concrète, on doit reprendre ses cours, les corrigés de dissertation, son manuel pour les extraits de textes et les récapituler dans des fiches.

Exercez-vous avec des annales du bac L

Méthode de révision pour le bac

On ne révise pas n’importe comment, quelques conseils sont de mise, à commencer par l’adoption d’un bon timing. Il ne faut surtout pas attendre le dernier moment pour revoir ses notes, ni pour s’assurer qu’on a bien compris ni rédiger ses fiches. Le plus tôt possible, on doit réviser ses cours en relevant le plan, et les deux ou trois idées principales de chaque partie, et la conclusion. Ainsi, on se fabrique un petit stock de fiches, à revoir quelques jours avant l’examen.

En ce qui concerne les citations, il ne faut pas en abuser au point d’en parsemer tout le devoir, sans pertinence aucune. En outre, une citation est toujours à commenter et assortie d’une référence précise, pour présenter un intérêt. Mais pour y arriver, on doit avoir et bien appris une solide réserve de citations, puisée tout au long de l’année ou rangée dans des fiches bien structurées. Les correcteurs apprécient énormément les candidats qui sont à même de citer les textes avec exactitude et non pas de manière approximative, voire inventés. La veille des examens, on récite ses citations méthodiquement, chapitre par chapitre. Et on relit ses fiches, qui sont censés récapituler les cours.

Fiches de révision philosophie Bac L

Fiches de révision philosophie Bac L - image

La matière philosophie comporte plusieurs notions faisant appel à différents thèmes philosophiques, rimant avec des thèses et des auteurs. Il est primordial de rédiger et d’avoir des fiches résumées de chaque notion, pour préparer efficacement l’épreuve. Evidemment, le plus tôt sera le mieux. En effet, si on travaille à l’avance avec ses fiches de révision de philosophie, on pourra comprendre beaucoup plus rapidement la totalité du programme.

Par ailleurs, il faut bien comprendre les cours avant de faire des fiches. Réécrire  les cours sur des bristols et les apprendre par cœur peut faire tomber dans l’écueil de la récitation. Les correcteurs s’attendent à des candidats qui savent faire des analyses du sujet le jour de l’examen. Ainsi, il est recommandé de mieux relire le cours en essayant de mémoriser au mieux. Pour faire une bonne fiche, il faut reprendre les devoirs corrigés dans l’année et d’y ajouter les remarques du professeur. Il faut retenir que « philosopher », c’est toujours argumenter, définir les mots importants et restituer la progression de l’argumentation.

Construire un bon plan de dissertation

Construire un bon plan de dissertation - image

Avant de dresser un plan de dissertation, il faut déjà bien saisir le sujet. Pour commencer, on peut écrire sur une feuille de brouillon toutes les idées qui viennent à l’esprit, à savoir les citations, les ouvrages, les références, les idées, les questions. En découvrant le sujet, on sait comment s’orienter et on identifie les éventuelles difficultés. Une fois cette liste réalisée, on identifie la problématique qui a un rapport direct avec le sujet, ses enjeux et les pièges à éviter. Ensuite, le plan doit comporter deux à trois parties. La première partie définira l’état des lieux, le descriptif historique ou sociologique, à titre d’exemples.

La deuxième partie analysera en profondeur les causes et les conséquences, pour apporter des solutions concrètes. Elle démontrera l’évolution du problème étudié. Pour ce qui est de l’introduction et la conclusion, elles sont à rédiger à l’avance. Elles sont une véritable référence pour s’assurer qu’on répond bien au sujet tout au long de l’analyse. On doit tout miser sur l’introduction pour ne pas avoir droit à l’erreur. Elle peut s’étaler sur une page, voire une page et demie. La conclusion, par contre, doit être plus courte. Elle constitue le point final du devoir. Tout au long du devoir, on privilégie les phrases courtes, claires et lisibles.