Le Salaire brut en net

Salaire brut en net

Indiquez votre salaire brut

  • Non-cadre -22%

Résultat de votre salaire net

Sélectionnez votre statut :
Sélectionnez votre temps de travail :
Sélectionnez le nombre de mois de prime conventionnelle:
Sélectionnez le taux de prélévement à la source :
Estimation de votre salaire net après le prélèvement à la source
Options :

 

Convertir le salaire brut en net

Vous allez bientôt travailler pour une entreprise et vous voudriez vous faire une idée du salaire que vous pourriez gagner ? Ou peut-être que vous allez être promu à un nouveau poste mais vous ignorez encore à combien va s’élever votre augmentation ?

Et bien, sachez que lorsqu’on se retrouve sur le marché de l’emploi, on doit apprendre à différencier le “salaire brut” du “salaire net”. En effet, le montant du salaire discuté avec votre employeur ne correspondra pas forcément au montant versé sur votre compte bancaire. Pour savoir combien vous gagnerez réellement, vous devez donc convertir votre salaire brut en net.

C’est précisément la raison pour laquelle nous vous recommandons de passer par notre calculateur de salaire brut en net.

Exemple concret de calcul

Voici un exemple d’un calcul de salaire en net pour un salarié non-cadre qui perçoit un salaire brut de 1500 € par mois :

Salaire Brut

Cotisations sociales

Salaire Net

Horaire

9,89

-22 % 7,70

Mensuel

1 500

1 170

Annuel

18 000

14 040 

Comment fonctionne le calculateur de salaire brut/net ?

C’est sur la base d’un algorithme très complexe que le calculateur de salaire brut/net converti automatiquement votre salaire brut en salaire net. Pour cela, il prend en compte plusieurs paramètres dont votre statut professionnel ainsi que les charges sociales qui y sont rattachées.

Voici justement les principaux champs que vous devez renseigner pour convertir plus facilement votre salaire brut en salaire net avec notre calculateur de salaire en ligne :

Comment fonctionne le calculateur de salaire brut en net

1- Indiquez votre salaire brut

La première étape consiste d’abord à renseigner le montant de votre salaire brut. Ici, vous pouvez choisir librement d’indiquer soit votre salaire horaire, soit votre salaire mensuel, soit votre salaire annuel.

Une fois que ce sera fait, le calculateur va ensuite le convertir instantanément votre salaire brut en salaire net.

2- Indiquez votre catégorie professionnelle

Vous voulez obtenir une estimation plus précise de votre salaire net ? Et bien, vous pouvez aussi indiquer votre statut professionnel dans le calculateur de salaire brut/net.

Vous l’ignoriez sans doute mais le montant des cotisations sociales qui sera prélevé de votre salaire brut dépendra essentiellement de votre catégorie professionnelle. Votre salaire net pourra donc varier en fonction de cette catégorie (cadre, non-cadre, fonction publique, profession libérale, portage salarial).

3- Indiquez votre temps de travail

Désormais, vous avez aussi la possibilité de calculer en pourcentage votre salaire net en fonction de votre temps de travail. En effet, le calculateur de salaire brut/net dispose d’une jauge que vous pouvez régler de 0 à 100 %.

Les employés qui travaillent à temps partiel pourront par exemple positionner la jauge à 50 % pour évaluer leur salaire net plus facilement.

4- Indiquez le nombre de mois de prime conventionnelle

Vous ne saviez peut-être pas non plus mais tous les salariés peuvent aussi calculer leur salaire net en tenant compte de leur prime annuelle conventionnelle. Ici, vous pouvez même choisir le nombre de mois correspondant à votre prime et bénéficier d’une estimation de salaire net immédiate.

5- Indiquez votre taux de prélèvement à la source

Il faut savoir que l’entrée en vigueur du prélèvement à la source a apporté des modifications sur les bulletins de salaire. Comme l’impôt sur le revenu est prélevé sur le salaire net, nous vous recommandons vivement d’indiquez votre taux de prélèvement sur le calculateur de salaire.

Cela vous permettra de savoir à combien s’élève exactement votre salaire net après prélèvement d’impôt.

6- Résultat de l’estimation de votre salaire net après le prélèvement à la source

Ce qu’il y a de génial avec le convertisseur de salaire brut en net, c’est que le résultat s’affiche immédiatement. En effet, vous obtenez une estimation de votre salaire net à la seconde même où vous sélectionnez votre taux de prélèvement à la source.

Vous avez à la fois accès à votre salaire mensuel net après impôts et à votre salaire annuel net après impôts.

Quelle est la différence entre un salaire net et un salaire brut ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le calculateur de salaire brut/net, seriez-vous en mesure d’évaluer le montant réel de votre rémunération ? Si ce n’est pas encore le cas, vous devriez d’abord commencer par faire une différence entre la notion de salaire brut et de salaire net.

Salaire brut

Salaire brutSachez que le salaire brut correspond au montant de la rémunération convenu avec le salarié et qui est fixé dans le contrat de travail.

Cette somme est encore dépourvue de taxes et de charges sociales.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on utilise ici le terme “brut”. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le montant du salaire brut ne peut pas être modifié sans l’accord des deux parties (salarié et employeur).

Mais en même temps, un salarié ne pourra pas percevoir la totalité de son salaire brut. Il ne pourra toucher que le salaire net, c’est-à-dire le reste du salaire brut une fois les taxes et les charges sociales seront prélevés.


Salaire net en France

Salaire net en FranceLe salaire net, quant à lui, correspond à la somme que le salarié percevra réellement au moment de sa paie.

En d’autres termes, c’est la somme d’argent exacte qui arrivera sur le compte bancaire du salarié.

Ce montant s’obtient en déduisant toutes les taxes et les charges sociales du salaire brut sauf l’impôt sur le revenu. Et oui, vous devez savoir que l’administration fiscale se base sur le salaire net pour effectuer le prélèvement à la source.

C’est de là que provient la notion de “salaire net avant impôt sur le revenu” et de “salaire net perçu”. Vous aurez très certainement compris que votre taux de prélèvement dépendra donc du montant exact de votre salaire net.

La composition d’un salaire

Pour mieux comprendre le fonctionnement de notre calculateur, vous devez aussi savoir de quoi est réellement constitué votre fiche de paie. Dans cette section, nous vous proposons justement de découvrir plus en détails tous les éléments qui composent le salaire brut et le salaire net.

La composition d’un salaire

Le salaire brut total

Très peu de gens en ont connaissance mais le salaire brut est composé de plusieurs éléments constitutifs. Il y a d’abord le salaire de base qui ne varie pratiquement jamais et dont le montant est fixé à l’avance dans le contrat de travail.

Vous avez ensuite les heures supplémentaires qui peuvent intervenir de manière périodique. Mais il y a aussi les primes et les indemnités qui sont considérées comme des “compléments de salaire” et qui peuvent donc varier en fonction des circonstances.

Salaire de base

C’est la somme que l’employeur s’est engagé de verser à tous les salariés ayant respecté la durée légale de temps de travail. Depuis janvier 2020, cette durée légale a été fixée à 35 heures par semaine soit 151,67 heures par mois.

Heures supplémentaires

Les heures supplémentaires, pour leur part, correspondent à toutes les heures de travail effectuées au-delà de la durée légale de 35 heures par semaine. Elles sont majorées à hauteur de 25 % de la 36ème à la 43ème heure et à hauteur de 50 % à partir de la 44ème heure.

Les primes et indemnités

Et oui, des primes et des indemnités peuvent aussi être comprises dans le salaire brut d’un salarié. Il y a notamment des primes dites de “sujétion” destinées à motiver les salarié lorsque les conditions de travail sont un peu plus difficiles.

Mais il y a aussi les gratifications destinées à récompenser les efforts fournis par le salarié au cours d’une période donnée.

Les charges patronales

Sachez que les charges patronales font partie des cotisations sociales qui sont prélevées par l’employeur sur le salaire brut d’un salarié. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les charges patronales n’apparaissent pas sur le bulletin de salaire puisqu’elles sont prélevées à l’avance sur le salaire brut.

En réalité, ce sont les “charges salariales”, qui représentent l’autre partie des cotisations sociales, qui apparaissent sur le bulletin de salaire.

La part patronale de vos cotisations sociales est généralement utilisée pour la couverture maladie, la couverture chômage, l’assurance vieillesse, les allocations familiales, etc …

Les retenues

Les retenues correspondent à la part du salaire net qui devrait revenir au salarié mais que l’employeur refuse de verser pour une raison justifiée. Un employeur peut notamment effectuer une retenue sur salaire si le salarié ne respecte pas certains de ses engagements mentionnés dans le contrat de travail.

C’est par exemple le cas lorsque le salarié s’absente trop régulièrement ou accumule les retards sans motif valable. Ici, le retenue sera alors calculé en fonction du nombre d’heures non-travaillées ou des jours d’absence.

Le salaire net

Comme vous l’aurez sûrement déjà compris, le salaire net correspond donc à la somme exacte que le salarié recevra sur son compte bancaire. Cette somme sera déjà déduite de toutes les charges sociales qui étaient encore comprises dans le salaire brut.

Attention ❗

Toutefois à ne pas confondre le terme “salaire net à payer avant impôt sur le revenu” avec “salaire net payé en euro”. Le premier terme signifie que vous devez encore vous acquitter d’impôt sur le revenu alors que le second terme signifie l’impôt à déjà été payé.

Conseils : comment négocier votre rémunération ?

Vous voulez renégocier votre salaire auprès de votre employeur pour obtenir une augmentation ? Et bien, sachez d’abord que pour bien réussir une négociation salariale, il faut une bonne préparation ! Voici quelques trucs et astuces qui pourraient vous aider :

Conseils comment négocier votre rémunération

  1. Prenez connaissance de vos droits en tant que salarié. Cela vous permettra de mieux argumenter votre demande d’augmentation salariale auprès de votre employeur.
  2. Renseignez-vous sur le niveau de rémunération appliqué sur le marché de l’emploi. Vous pourrez ainsi mieux évaluer le montant du salaire auquel vous devriez avoir droit.
  3. Si on vous incombe de nouvelles responsabilités, pensez à vous renseigner suffisamment sur les détails de cette offre avant de parler salaire. Ne demandez surtout pas d’augmentation tant que vous n’êtes pas sûr que votre nouvelle tâche va vous demander plus d’efforts ou plus de qualifications.
  4. Ne vous focalisez pas toujours sur l’argent. Vous pouvez aussi négocier pour bénéficier d’autres avantages comme une voiture de fonction ou un abonnement téléphonique par exemple.
  5. Attendez le bon moment pour demander une négociation salariale. Si votre entreprise se trouve encore dans une situation financière délicate, vous aurez peu de chances pour que votre demande d’augmentation soit accordée.
  6. Parlez toujours en “net” et non pas en “brut”. Dites-vous bien qu’aucun employeur n’acceptera d’augmenter votre salaire en net tant que les charges sociales continueront à varier d’un mois à un autre.
  7. Restez toujours calme et courtois ! Les employeurs supportent très mal les prises d’otage verbales.