Les tables de multiplication

Table de multiplication – Apprendre à faire des multiplications

Si on demandait à un élève de l’école primaire : quelle matière crains-tu ? Sa réponse sera certainement les mathématiques, cela n’est pas dû aux opérations de l’addition et de la soustraction, mais plutôt aux tables de multiplication.

Pourtant, ce n’est pas sorcier, il y a un tas de méthodes qui rend leur apprentissage plus simple et marrant, il suffit de les prendre comme un jeu de rapidité, un dessin de coloriage ou plus encore de les transformer en paroles de sa chanson préférée. Nous allons vous montrer quelques stratégies d’apprentissage pour devenir très fort en tables de multiplication.

Les tables de multiplication à apprendre pour chaque niveau scolaire

Le programme des mathématiques de l’école primaire en France se repose en CP sur les opérations d’addition et de soustraction, c’est à partir de CE2 qu’un élève commence à découvrir le sens de la multiplication qui consiste à additionner plusieurs fois le même chiffre et que le « x » désigne fois le chiffre à côté. Le processus d’apprentissage débute par les notions les plus astucieuses telle la table de 1, celle de 2, de 5 et de 10 qui sont plus au moins fastidieuse que celle de 3, 6,7 et 8.

En CM1, on passe aux opérations de multiplication dont le multiplicateur est formé de plusieurs chiffres. Ici, on sous-entend l’opération où on place un multiplicande en haut et un multiplicateur en bas pour avoir un produit résultant tout en respectant certaines règles. Celles-ci consistent à multiplier chaque chiffre du multiplicateur dans une ligne différente, sur tous les chiffres du multiplicande, et d’ajouter un 0 à chaque fois qu’on multiplie un chiffre de dizaine relatif au multiplicateur par le multiplicande.

En CM2, la multiplication est censée être si bien maîtrisée chez l’élève pour qu’il puisse effectuer des opérations vite et bien maîtriser le calcul moral. Car à cet étape, les calculs de division qui tissent un lien directe avec la multiplication apparaissent, l’élève apprendra donc, à jongler les deux à la fois pour résoudre des problèmes mathématiques inspirés des calculs qu’on rencontre dans le quotidien, afin de permettre à l’apprenti de se familiariser avec les mathématique mais surtout les appliquer dans sa vie.

Stratégie d’apprentissage

Les tables de multiplication

Afin de bien mémoriser ses tables de multiplication, voici quelques astuces simples comme bonjour :
D’abord, il faut avoir ses tables à l’œil, en accrochant un grand tableau au mur de sa chambre, ensuite apprendre une table par jour, en commençant par la plus petite allant vers la plus grande. Ensuite, le réciter avec la mélodie d’une chanson favorite à maintes reprises jusqu’à mémorisation.

Après avoir fini, il faut les écrire soigneusement ou les griffonner comme dessins sur son petit cahier mais attention aux triches ! Essayez cette méthode de génie, vous aurez surement un dix sur dix en mathématiques.

Comment apprendre les tables de multiplication

Les tables de multiplication semblent très pénibles à un enfant qui retrouve toujours son bonheur dans les dessins animés, les supers héros sur les jeux vidéo, la musique ou les activités sportives.

Au lieu de gronder son enfant pour apprendre ses tables de multiplication,il serait mieux de les introduire dans les activités qu’il aime pratiquer, afin de rendre les choses plus amusantes et plaisantes, de sorte que l’enfant s’ennuiera jamais et aimera ce qu’il fait.

1- Apprendre les tables de multiplication en jouant

Apprendre les tables de multiplication en introduisant des jeux, rend l’apprentissage plus captivant et ludique, cette alternative a pour objectif de renforcer la capacité de mémorisation d’un enfant à travers des jeux qui testent la rapidité et proposent des exercices.

Ces jeux éducatifs servants de révisions et de loisirs, ont pour avantage le fait de toujours chercher un meilleur score dépassant le précédent. Cette répétition est guise d’entraînement pour l’ancrage de ces tables dans la cervelle d’un enfant. De plus, le caractère collectif de ces jeux (le fait de jouer avec ses camarades de classe) suscite une bonne concurrence et une motivation chez l’enfant.

Apprendre les tables de multiplication en jouant

2- Apprendre les tables de multiplication en chanson

Répéter inlassablement ses tables de multiplication à haute voix pour les apprendre par cœur est tellement monotone et consomme beaucoup d’énergie, il serait beaucoup mieux de les chanter avec une belle mélodie. Oui, c’est possible de chanter ses tables de multiplication.

Optez pour un morceau d’une de vos chansons favorites et servez de vos multiplication de paroles, à chanter au rythme et au ton que vous désirez, et rien ne vous empêche de créer des chorégraphies musicales pour pouvoir chanter et danser. Ce qui rendra la mission plus drôle et sympa surtout si on la partageait avec ses camarades de classe.

Apprendre les tables de multiplication en chanson

3- Apprendre les tables de multiplication avec les doigts

Dès lors que l’on apprend à un enfant de calculer 1+1, ce dernier se sert de ses doigts pour effectuer l’opération, arrivant à la multiplication la tâche se complique, croyant qu’on ne peut la matérialiser avec les doigts.

Heureusement que c’est juste une croyance, car il y a une méthode très intelligente permettant de résoudre les tables de multiplication que les enfants appréhendent, celles de 6,7 ,8 et 9, puisque les tables de 1, 2,3 ,4 et 5 sont très simples.

C’est une astuce qui fonctionne qu’avec les tables supérieures à 5 puisque il faut utiliser ses deux mains que chacune comporte uniquement cinq doigts.

Apprendre les tables de multiplication avec les doigts

Les astuces d’apprentissage

Pour en finir avec la peur des tables de multiplication, il est nécessaire de se référer à des astuces d’apprentissage, qui se présentent comme multiples et différentes, et qui ont un objectif commun , celui d’aider l’enfant à se débarrasser de son cauchemar en mathématiques basé sur les multiplications.

Ces méthodes de ruse permettent de faciliter l’apprentissage et renforcer la maîtrise des tables de multiplication dans le quotidien journalier, surtout d’une manière amusante et ludique pour l’apprenti. Voici quelques unes !

L’écoute et le récit

Chanter envoie des sensations magiques qui apaisent le cerveau, et stimulent les neurones responsables sur la mémoire, c’est pour cela que cette méthode d’apprentissage d’écoute et de récit est élaborée, à l’aide des chansons de tous styles musicaux: slow, rock, jazz, valse …etc.

L’écoute et le récit est une technique d’apprentissage optimale puisqu’elle permet la maîtrise de ses tables de multiplication sans s’en apercevoir et ce grâce à la contribution du sens d’ouïe et des émotions éprouvées par les morceaux des chansons. Qui croirait qu’un CD de chansons avec des belles mélodies pouvait résoudre la problématique des tables de multiplication qui refusent de rentrer dans sa tête.

Les moyens mnémotechniques

La mnémotechnique se définie dans le cadre des recherches psychologiques relatives à la mémoire, comme les pratiques accroissant la mémorisation des notions.

Revenons à nos moutons, ce sont simplement les moyens mnémotechniques qui aident la mémoire d’un apprenti à contenir les informations relatives aux tables de multiplication de façon à les retenir une bonne fois pour toute, intelligemment et aisément, il suffit de comprendre le principe que ça devient très amusant, voici quelques-uns pour chaque tables.

Pour la table de 5

C’est la table la plus simple que les apprentis commencent à jongler de 5 en 5 depuis le CP. Il suffit de comprendre son principe qui dicte qu’à l’origine une multiplication par 5 donnera un résultat ayant un 0 ou un 5 à la fin.

Ensuite, assimiler que la multiplication par un nombre impair donnera un résultat qui se termine par un 5, et la multiplication par un nombre pair donnera au contraire un résultat qui se termine par le chiffre 0.

Pour les tables de 6 à 10

Une méthode qui dépannera l’enfant en cas de blocage, elle s’effectue comme suit : Serrer ses deux points et considérer qu’on a déjà 5 dans chaque main. Lever ensuite des doigts dans chaque mains, additionné au 5 qu’on avait au départ pour faire allusion au deux nombre qu’on veut multiplier. Les doigts levés répondent aux nombres de dizaines, les doigts baissés répondent aux unités qu’on doit multiplier entre elles. Enfin, on additionne les résultats et la somme correspond au résultat de la multiplication initiale.

Pour la table de 11

La table de 11 est un vrai jeu d’enfant quand il s’agit de multiplier les chiffres inférieurs à 10, car le résultat donne toujours le même chiffre multiplié par 11 deux fois, exemple 9 x 11 = 99.

Par contre, les chiffres supérieurs à 10 l’astuce est d’additionner les chiffres du multiplicande à multiplier par 11, maintenir le premier chiffre en ajoutant la somme obtenu et le dernier chiffre, exemple 27×11 c’est 2+7=9 on écrit 2 la somme 9 puis 7 donc c’est 297.

Le Tableau de l’apprentissage autonome des tables de multiplication jusqu’à 12

Un tableau de multiplication est tel un instrument pédagogique présenté sous forme de colonnes numériques composées des opérations de multiplication à partir du facteur 0 jusqu’au facteur 12 par les chiffre allant de 0 à 10.

Cet outil éducatif est un support d’apprentissage important dédié aux élèves de l’école élémentaire, son importance réside dans la présentation des opérations de multiplication en tableaux d’une façon concise et ordonnée qu’un apprenti peut retenir avec sa mémoire visuelle.

Astuces pour les multiplications difficiles à retenir

Beaucoup de stratégies et d’astuces se procurent pour apprendre ses tables de multiplication tantôt des tactiques à retenir et appliquer machinalement tantôt des méthodes mnémotechniques intelligentes, néanmoins il y a des opérations difficiles à retenir mêmes aux adultes, qui parfois échouent à solutionner en calcul mental, voici quelques-unes :

Pour 7 x 8

L’astuce est longue mais efficace, il faudrait commencer par l’opération de 5 x 7 et de poursuivre l’enchaînement de 6, 7, en additionnant des 7.

Pour 6 x 7

Afin de solutionner cette opération il y a une tactique, il faut penser à multiplier 3 x 7=21 pour ensuite multiplier le résultat par 2 et c’est 42.

Pour 6 x 8

Afin de solutionner cette opération il y une tactique, il faut penser à multiplier 3 x 8 =24 pour ensuite multiplier le résultat par 2 et c’est 48.

Astuce pour multiplier les grands chiffres sans calculatrice

Multiplier les grands chiffres est une mission compliquée sans calculette, mais il existe des astuces mnémotechniques pour effectuer ces opérations, dont le secret réside dans la simplification, voici un exemple :
Pour 97 x 96 on soustrait les deux nombres à 100, on aura 3 et 4 qu’on additionne pour avoir un 7, on soustrait le 7 à 100 on aura donc 93, ensuite on multiplie 3 x 4=12 et on assemble 9312 qui est le produit de 97 x 93.